Loneliness-Solitude Lyrics/Paroles

Image

Ma chère solitude, tu es la meilleure offrande que j’ai pu recevoir

Ma chère solitude, tu es la pire amie que j’ai accepté

Merveilleuse solitude, tu m’as construite et détruite de tes mains brisées

Magnifique solitude, tu as grandi en moi et m’a quitté, me laissant avec ta blessure…

Alors, tu es la seule qui berce mes larmes et je peux poser ma tête sur ta poitrine

Tu es la seule qui berce mes larmes et je ne peux extirper mon coeur de ton sein

Tu entretiens ma detresse

Tu entretiens ma detresse

Tu es l’unique

Tu es l’unique

Alors, ma splendide solitude

Tu réchauffes mon coeur et ignore ma demande

Mon acerbe solitude, tu m’as noyé de tes lèvres squameuses et empoisonnées

Alors, tu es l’unique

Ma magnifique solitude, tu eviscères mon âme avec tes épines sans aucuns regrets

Au plus profond de mes veines…au plus profond de ma peine…tu sais comment creuser…

Et tu m’ empêches et tu continues… mais grâce à toi, je suis plus forte maintenant

Décembre 2003

C.Bahlinger aka Wind’s daughter copyrights

Publié dans Non classé | Poster un commentaire

Skyscraper cover The Hendersongs with Wind’s daughter

Vidéo | Publié le par | Poster un commentaire

Pieces of poetry 2versions_one poem…

cbahlinger pics copyrights

cbahlinger pics copyrights

Searchin’ for…Dream catcher…

The secret one
I’ll sing him blue Sunday…
When we meet at…Sunshine
Moonshine
On my breast skin
I’ll tell him he’s the one
‘till the end of our starry skies
Before shame & cries between you & I
I’ll tell him
You’re my flame
‘till we cannot be
True & honest
REAL
You & me
We’ll be free
Where’s there no more frame…
Far away from jailers
I’ll keep you away from yr fears
We’ll allay it too..to a scattered sun
The ocean is whispering our names
Sending u flowers in the Indian summer
Don’t need anymore a shelter to…
Allay Allay Allay
On my heart
<We’ll try…
Ocean dreams
Send u flowers on the ocean dreams
Indian summer
Catch dreamer
16 janvier 2012

First version
I’m searchin’ for my secret one
I’ll sing him blue Sunday
We meet at sunshine…
Moonshine on my breast skin
I’ll tell him ,he’s the one
‘till the end of our story.
Until we cannot be,true & honest
Before shame & regrets
Between you & me
I’ll be your flame, ‘till we feel free
Where there is no frame
Far away from my jailers
I’ll keep u away from your fears…
We’ll allay it thru a scattered sun.
The ocean will be our whispers.
I’ll send him flowers in the Indian summer
We won’t need anymore a shelter
ALLAY ALLAY ALLAY
On my heart..
We’ll try…
16 january 2012

Publié dans Poésie | Poster un commentaire

RAG DOLL-Poupée de chiffon

RAG DOLL
Feel like a lone wolf in need of a shelter
A shelter
A HOME
A true home
In need of sharing Love and Empathy
A true family…

All I know is your prison
All I know is your cell
Where my heart is an ashtray
Where my eyes glow in a dark hell
My soul fades away

All you wanna know is that
I’m yours alone in emptiness
I’m decayin’…
Corpse and soul…
Tasty soup for Halloween.
October 2012

Poupée de chiffon

Comme un loup solitaire en manque d’un refuge
Un refuge
Un chez soi
Un abri à soi où l’amour et l’empathie sont présents…
Une vraie famille…
Tout ce que je connais c’est ta prison
Ta cellule où mon cœur est un cendrier
Où mes yeux luisent en un sombre enfer…
Mon âme s’efface …
Tout ce que tu veux, c’est que je sois à toi
Au sein du vide, je me désagrège…
Corps et âme…
Goûteuse soupe pour la Toussaint

tous droits reservés sur le contenu intégral de ce blog Céline Bahlinger

Publié dans Poésie | Tagué | Poster un commentaire

Les maux silencieux

Les maux silencieux
Ces mots silencieux qu’on garde pour soi égoïstement …Juste pour ne pas effrayer l’autre.
Ces maux silencieux avec lesquels on s’ébat…se débat sans jamais laisser transparaitre le moindre émoi…
Et ceux de l’autre ?…
L’autre, mon autre me fait part de ses combats, de ses exploits sans jamais se soucier de mes ‘hôtes’…maux silencieux. Et me laisse là, prostrée, contrit, à me débattre avec ‘nos hôtes’.
En apparence, je vais bien, et mon autre est mon hôte…cet autre qui m’en cause des mots… silencieux.
Suis-je un parasite nécessaire à sa survie ?…
Pourtant, c’est lui mon hôte, qui m’aspire, me liquéfie, de l’intérieur comme une splendide araignée affamée, aux multiples talents…
Que puis-je y faire ?
La toile est tissée depuis si longtemps, qu’en son centre, je me perds…Et ne peux retrouver la fraicheur de mes abîmes d’antan…
Février 2011

Publié dans Poésie | Poster un commentaire

‘The Spirit’ new song on Reverbnation

Publié dans musique | Poster un commentaire

Dandelions

Dandelions…by Windsdaughter

Vidéo | Publié le par | Poster un commentaire